30 août 2012

Un serpent debout

Impossible d'éviter de casser de l'amour
Les vœux pleuvent à enfler le ventre
Pour les intéressés

De rien je suis partit
Dans le dos
Un serpent debout

Les arbres n'ont rien fait depuis cette suite dans les idées
Le temps ne se plie plus à la main
Le mal n'est pas plus compliqué que ça

Le ciel s'est changé en vitesse
Érotisé en tout et partout
Érotisé par rien au monde
Le soleil couché en boule
La magie orgie

Je t'aime comme vive Excalibur
Les muscles grimpés par cœur
Sur les dents de la mer
Saufs
Nus comme de belles versions

1 août 2012

C'est mon terrain


Là le lac avale quelque chose
Gobe d'un bras
Sa barbe brassée
Un sable gonflable

Kayak cure-dent
Salive claire
Pépite de langue bronzée

Passe un moteur seins fondus

Le chalet de compétition
Mort dans une toile de pylone
Dehors de huis clos
Séquestre ses quenouilles

Aujourd'hui il fait feu

Hôtelesse


La couleur d'après
Côtes magnétiques

Fenêtres pointillées
Je sors de la douche
Dans l'univers

Déjeuner aux bières brouillées
Pige de cerises endormies

Tu me regardes sans atterrir
La symétrie