15 novembre 2010

Mes pieds se noient ce matin


Mes pieds se noient ce matin
Dans le premier bain plein bave
L'évier de toilette bée
Reflet de nos brosses à dents
Les marais visitent les meilleurs

Mon propriétaire à la fenêtre
Ses roues, sa cabine dans le salon
Ses sous-sols de nappes d'eaux d'ours
Ses fenêtres d'halène d'hivers
Remplies de coussins froids
Plafonds crevacés murs mous

La neuvième porte du plafond
Au rat aigu d'y passer
Momifié d'un corset
Je suis dans mes couvertures mousses
Du froid sous les étages
La sécheuse sur les tuyaux
La fatigue de la sécheuse
La sécheuse aux poulies qui crient
En chorale du rat

L'électricité hoquet
Lordinateur en tranches
Le réfrigérateur noir
Réseau des pôles
Des vitres mobiles
Je paie des longueurs
Qui existent invisiblement
Pour se payer

Et beaucoup ailleurs ont marché
Enduré
Pilé pire
Les pieds tombés piles
Dans le normal